Kawaii!!!

On ne pensait pas aller si bas (ou si haut, cela dépend) : mais on a réussi haut la main à dépasser notre expérience du « Monstre Kawaii ».

La journée avait commencé plutôt spirituellement : de notre AirBandB, on a marché jusqu’au bord de la rivière, où il y a un délicieux petit parc avec un temple en annexe : Isa a tout aimé : le parc, avec son oiseau échassier, ses tortues, ses plantes (Isa adore le jardinage) et le temple du quartier, chargé d’histoire, mais tranquille, sans touriste.

De là, toujours à pied, on s’est rendu à l’autre grand temple touristique de Tokyo : le Senjo-ji. Beaucoup plus impressionnant que notre premier temple à Tokyo par ses bâtiments, mais toujours autant de touristes, dont certains ont des comportements peu respectueux. Dont, prendre des photos alors que c’est interdit, mais voilà, on prend les photos pareilles : les Japonais vont finir par se tanner très vite des touristes, et ils ne vont pas attendre d’être saturé comme à Barcelone ou Venise, c’est moi qui vous l’écris.

Sinon, beau temple. Avec son allée de « vendeurs du temple ». On s’est arrêté dans un kiosque de vendeuse de baguettes… Et Isa va faire beaucoup d’heureuses…

De là, on s’est arrêté dans un petit resto sans prétention : bouffe abondante, bonne et pas chère. Isa est surprise : elle s’attendait à payer plus cher…

De là, on s’est arrêté dans les arcades à machines à sous. Tellement de bruit, fumée de cigarette et bon, finalement, ce n’est pas intéressant de voir des « zombies cannibales monétaires » jouer sur des machines à sous… Certains le font en regardant leur cellulaire, cela donne une idée de la passion de ce jeu (dans le sens de).

On ressort, pour rentrer dans une autre arcade avec, en sous-sol, les fameux « photomaton » pour jeunes filles…

Ahahahah.

Je n’ai jamais compris pourquoi les jeunes filles japonaises allaient se faire prendre en photo dans ces boites…

Là, je sais.

Je vois un « rack de costume » gratuit. Je décide de me costumer, et on va prendre les photos. Isa et Sol finissent par embarquer.

Que de plaisir!

À comprendre la machine à photo et ses milles options.

À prendre les photos.

À voir les résultats.

Mon dieu.

Là, je comprends : je n’ai jamais autant ressemblé à une jeune fille de ma vie.

Bon, la photo que vous avez sur le blogue est de basse qualité, car on n’a pas réussi à se l’envoyer par courriel (on avait 30 secondes pour entrer une adresse courriel, mais bon, on s’est trompé…).

Mais elle en dit long.

Bref.

De là, on a visité le plus gros sex-shop au monde. Qu’ils disent.

Si vous voulez des détails, il faut nous payer le souper. :  )

De là, on est allé se prendre une crème en glace chez les « maids » : vous savez ces restos où tu te fais servir par des jeunes filles habillées en « maids » kawaii.

Bon, la déco était un peu « de base » (rien à voir avec le Monster Kawaii), il y avait peu de gens, il y avait de la pression pour acheter pleins d’affaires (comme on n’a pas vu ailleurs au Japon) mais sinon : la crème glacée était bonne, les serveuses kawaii et le spectacle mignon. Mais c’est coché, sans retour possible.

Le mélange de kawaii et de sexy ingénue est bizarre pour moi (et les autres).

De là, Sol décide d’aller se reposer à l’appart, et Isa et moi on va aller au musée Edo de Tokyo.

Le musée est fermé les lundis…

Bon, on décide de retourner à l’appart, mais à pied.

En passant par les mémoriaux sur la Grand Raid aérien de Tokyo (150 000 morts) et du tremblement de terre de 1895…

Les petites rues de Tokyo, une belle atmosphère. Isa me fait remarquer qu’il y a peu de trafic automobile… Et peu de bruits pour une grande ville. Tout cela est vrai : on ne voit pas d’embouteillage. Et on est capable de dormir les vitres ouvertes en plein centre de Tokyo.

Avant de retourner à l’appart, on passe par l’épicerie, et on joue encore au jeu « salé sucré » : on perd encore.

On se bouffes des nouilles au tofu ou au poulet, c’est selon, avec légumes et le reste. On y va mollo sur l’alcool ce coup-ci (mollo étant alcool quand même, mais moins).

Vers 20H00, on ressort pour aller se visiter le Skytree, à 5 minutes à pieds de chez nous. Le Skytree étant la tour la plus haute du monde (mais pas la structure la plus haute…).

Comme d’habitude, tout cela est bien organisé, on monte très rapidement les 350 mètres, pour arriver dans un genre d’atmosphère de party : musique à fond la caisse, projection d’un musical sur les vitres du haut de l’observatoire, et, sous nos yeux ébahis, Tokyo de nuit.

On en a fait des tours avec observatoire depuis 10 mois, celle-là mérite une étoile. Les panneaux interactifs où tu peux observer, entre autres, le réseau de trains de Tokyo… Wow.

De retour à l’appart, on s’offre le petit digestif, avec les pâtisseries salées sucrée, c’est selon, et on va faire dodo. Sourire aux lèvres.

Ce matin, on prend cela relaxe car la soirée risque d’être « chaude » : en effet, on a des billets de baseball pour ce soir.

On s’amuse comme on peut…

Syl

PS: Depuis qu’Isa est ici, on a pas le temps pour répondre aux commentaires, mais on les lits toujours avec plaisir!

Parce que bon,, on a 10 mois de jasette avec Isa à rattraper. Là, on est rendu aux dernières trois semaines… Il reste entre 9 mois et une semaine de rattrapage…

 

La gang au resto de maid…

Commentaires (7)

Pierre26 juin 2018 à 5:45

Bon sens de bon soir ! Roule ta santé mentale ce matin. La photo de Sylvain dans le photomaton m’a fait perdre au moins deux points (et j’ai réussi mon roulé). Essaie-tu de faire un coeur avec tes mains au restaurant ?

JF26 juin 2018 à 6:38

Du baseball. Là, tu parles.

Franc26 juin 2018 à 7:58

………… (je ne suis absolument pas capable de qualifier la photo. Déroutant au point où on oubli la passe sex shop… )

Pierre26 juin 2018 à 8:13

C’est ça quand j’écris trop tôt le matin. C’est ‘sang’ pas ‘sens’ (et essaies-tu). J’étais tellement troublé par la photo que je n’ai même pas commenté la partie de baseball et le sex shop.

Andrée27 juin 2018 à 9:14

OH MON DIEU.
OH MON DIEU.
OH MON DIEU.

J’espère que t’as pris le nom de la compagnie de photomatons en note pour Valérie Molenaar. Thématique du prochain party de Noël du CDM: KAWAIIIIII

P'pa27 juin 2018 à 9:37

J’ai mon ”voyage”….”Y faut l’faire”….Aller au Japon pour assister a une partie de ”BASEBALL”……..Aye Sylvain…..réveille….au Japon le sport national c’est le Sumo…..plus américain que cela…tu meurs…..il est temps que tu reviennes au ”Kébec”

Sayonara.

pgluneau3 juillet 2018 à 5:29

François m’a littéralement enlevé les mots du clavier!!

WTF, ces photos infantiles de fausses ingénues???!!! C’est tellement weirdo!!! Si déroutant que je crois que je viens de prendre le champ, moi, là!!??

Je vais prendre quelques jours à m’en remettre, je crois!! ;^)

Laisser un commentaire

Votre commentaire


« «
» »