Derniers préparatifs

Vardun

28 juillet (tard)

Aujourd’hui, je me sens tout chose…

J’ai été dans le cabanon, pour rapatrier mon stock de vélo camping: tente, tapis de sol, chaudron, etc.

Ça fait drôle. Je veux dire, il y a (à peine) 10 mois, c’était mon quotidien, tout ces objets. En fait, plus que mon quotidien, c’était ma maison, mon chez-moi. J’étais bien, dans ma tente, à me bouffer du Nutella.

Là, je trouve que que tout sent, tout est un peu crade… J’ai même relavé mes ustensiles de cuisine que j’avais pourtant bien lavé en revenant de Corse…

Vardun me corrompt. Le Cro-Mignon est déjà loin (mes cheveux ont perdu de leur blondeur et j’ai repris du poids…).

Mais bon, j’ai fais mes bagages.

Je repars.

Encore.

Je suis content d’avoir décidé de repartir quand j’étais encore en voyage en Asie, parce que là, je suis pas sûr que ça me tenterait, si j’avais le choix.

Mais tout est déjà payé, je me suis engagé, je pars!

Et finalement, j’ai hâte.

Surtout de rouler.

Mais bon, avant de rouler, il faut survivre à la semaine qui s’en vient.

Survivre est pas un mot trop fort: il y a plusieurs défis qui nous attendent aux States:

  • La bouffe d’abord: on va pas à New York ou en Californie, mais bien dans la foret de Penn (où ce qu’il en reste). Plus précisément, à Lancaster, une petite ville étatsunienne qui a tout du boulevard Taschereau (vous remplacez seulement la réserve indienne de Kahnawake par des Amish). La seule différence, c’est que les resto sont généralement de une à quinze coches plus poches que sur le Boulevard… Bref, bien manger va être tout un défi, je vous en reparle (et mon ventre d’acier aussi);
  • La température: je sais pas si vous êtes au courant, mais il fait chaud dans ce coin là. Encore plus actuellement, parce qu’il y a une sècheresse. Donc, on s’attend à des températures très chaudes, suivi par une climatisation à faire honte aux Inuits eux-mêmes. Bienvenue au Choc Thermique.
  • Les 70 à 80 heures de jeux que l’ont va s’enligner derrière le patagonia chaud: On va en brasser des dés, on va s’en casser de la tête, on va en élaborer des stratégies (et des plans B, C puis Z). Ce qui nous attend, c’est le mal de tête garantit!
  • Les Autres Joueurs: je vous garde la surprise, mais aller jouer aux States, avec des Statiens, c’est tout une aventure: il y a de tout… Même des mutants…
  • La joie aussi de dormir dans une chambre à quatre poilus. Je vous reviens là-dessus, mais sachez que mes nombreux séjours à Lancaster m’ont convaincus que j’aurais pas vraiment trop adoré l’armée, ne serait-ce que pour cette promiscuité (ah! le dictionnaire intégré d’Open Office est plus fortiche que celui de Windows Live… Quen toé Bill!) masculine qui me fait pas trop tripper: pas que mes amis joueurs sont des êtres détestables, au contraire, ce sont de joyeux lurons pleins d’esprits, mais bon, sont des des mâles. Et là, ben y a plusieurs problèmes potentiels et réels. Je me demande toujours comment les femmes font pour sortir avec des hommes (et je me demande jamais comment les hommes font pour sortir avec des femmes…).

Un mot sur la convention de cette semaine:

Le titre officiel est World Boardgaming Championschips

Décortiquons:

“World” est un peu exagéré… Il y a des “représentants” de 12 pays à ce tournoi, soit pas mal moins que pour les Olympiques actuels.

Dont une équipe de 4 Finlandais… The Ski Patrol.

“Boardgaming” est un peu fourre-tout: il y a aussi des jeux de figurines et des jeux de cartes. Mais c’est vrai que l’essentiel des jeux qui y sont joués nécessitent un plateau de jeu.

“Championships” traduit l’atmosphère de (mal)saine compétition qui y règne. Gagnez à un tournoi durant cette convention, et vous devenez le champion MONDIAL de ce jeu!!!

C’est pas rien ça, monsieur.

Et madame. C’est important, les madames (voir mon passage plus haut).

Bref.

Je m’en vais défendre les couleurs de Vardun à un tournoi mondial.

Et puis, ils testent aussi pour les drogues sales, au tournoi: si vous avez pas assez de glucides ou de gras trans dans le sang, vous pouvez être exclu du tournoi. On niaise pas avec cela, en banlieue américaine…

Bon, Éric Caron est arrivé vers 18H00 ce samedi. Après le souper d’usage (!?!), on a commencé à “bâtir” notre horaire: on joue à quoi quand.

Sans renter dans les détails, on a finalement comprit qu’on pourra se voir surtout le lundi et le mardi. Sinon, à partir de mercredi, on risque de plus trop se voir, ne jouant pas nécessairement au même jeux.

Cela nous a prit une bonne heure, pour tout décrypter dans le 2012 Schedule & Program.

Mais voilà, c’est fait: je sais à peu près à quoi je joue, et quand.

En passant, Éric et moi sommes dans la même équipe. Une équipe, cela veut dire qu’on est quatre joueurs (avec JF et Dominic que je connais pas encore) qui se sont choisis un “team event”, c’est-à-dire un jeu précis auquel ont tente de gagner. Si on gagne, ou si on arrive dans les 3 ou 4 premiers, on rapporte des points à notre équipe, et l’équipe qui ramasse collectivement le plus de point gagne!

Gagne quoi? Je sais pas.

L’important, comme aux Olympiques, c’est de gagner.

Point c’est tout. Le reste…

Bon, je me suis inscrit en “team event” pour le jeu Diplomatie. Je vous en reparle, de ce jeu pas de dés. Pas de chance, juste du cerveau, un soupçon de comédie et une dose de cynisme.

Et une parfaite maitrise de la langue de Shakespeare et de Sarah Palin (ce qui me donne une chance).

Pour finir, un dernier mot sur le nom de notre équipe: “Not Age of Steam”.

Ça parait un peu n’importe quoi, en fait, c’est un peu n’importe quoi, mais le nom repose sur une blague interne: depuis quelques années, il y a une bande de 4 ou 5 Québécois (des vrais, ils (et elle!) habitent Québec, la ville) qui descendent pour jouer principalement à Age of Steam (un jeu de train, dans le sens de).

Systématiquement, ils se partagent entre eux les 4 premières places.

Ce sont des légendes à la convention. Ils font la finale du jeu entre eux, comme s’ils avaient pas quitté leur Québec natal (bon, natal, j’en sais trop rien, mais ça sonnait foutrement bien).

Depuis, lorsque qu’un Américain apprend que l’on est Québécois, ils nous demandent systématiquement si on joue à Age of Steam.

Not.

D’où, le nom hilarant de notre équipe.

Bon, hilarant peut-être pas. C’est plus drôle à Lancaster. Faut y être.

On a même des t-shirts, fait par une équipe ennemi: “Les Trois Mousquetaires”. On se rappelle que ce sont des équipes de 4 personnes…

Hilarant, je vous dis.

Le plus drôle c’est que notre équipe est bien coté pour remporter la palme cette année (en tout cas, selon le chroniqueur maison du tournoi): JF gagne régulièrement à Dune, Dominic à Ra!, et moi-même à Diplomatie (enfin, régulièrement, une fois à tout les 17 ans… Plus ou moins). Reste Éric à Memoir 44, qui a quelques croutes à manger, mais c’est ce qu’il fait maintenant là, pendant que j’écris ce blogue: il joue à Memoir 44 contre l’intelligence artificiel et il… perd.

Mais bon, ceux et celles qui connaissent Éric savent de quel bois (d’érable, à sève rouge) il est capable de se chauffer (surtout l’hiver). Éric, c’est un wargamer, un vrai.

On va continuer son entrainement lundi et mardi, et il sera prêt à les croquer tous.

Bref, à nous la palme.

La gloire.

La tribune.

Faut juste pas qu’on se fasse tester contre les drogues sales: les toubibs américains risquent de découvrir des traces de légumes vert dans notre sang (résidu d’un séjour prolonger au Québec) et de nous disqualifier.

Mais ayez pas trop peur: manger du fast-food de façon extrême américain fait parti de l’entrainement à partir de demain.

C’est pas parce qu’on joue que c’est pas du sérieux, comme disait le magasine.

Demain, dimanche, départ à 9H00 de Vardun: Dominic vient nous y rejoindre en partance de Repentigny (?!?). On prévoit arriver vers 19H00 à notre hôtel. Donc, 8 heures de char, avec deux heures de pause, plus ou moins la douane (souvent plus que moins, d’ailleurs)).

J’ai grand plaisir à reprendre ce blogue.

C’est un peu beaucoup grâce à vous.

Yé!

Syl qui lui reste moins d’un mois de liberté

Commentaires (3)

sol29 juillet 2012 à 7:49

Bon tu m’as trop gâtée ces derniers jours.
J’ai trouvé la journée vraiment longue à tout faire toute seule 🙂

Ramène-nous des trophés!

Fred30 juillet 2012 à 9:09

Bon, va falloir que tu te force un peu plus que samedi soir. Te faire battre par moi deux fois de suite c’est pas fort…

Bonne semaine.

PG Luneau30 juillet 2012 à 9:39

Moi, j’espère de tout coeur que tu nous montres des photos de mutants, question de prouver que l’imagination est toujours pire que la réalité!! 😉
Merci de nous expliquer les «gags» comme celui du Not Age of Steam… Sinon, je t’avoue qu’on serait un peu perdus, nous, les «Not gamer de tournoi»! Par contre, l’histoire des t-shirt Trois mousquetaires, je comprends pas trop : d’accord, vous êtes quatre, mais pourquoi vos t-shirt ont-ils été faits par une autre équipe?? Et pourquoi ce n’est pas le nom de votre équipe qui se trouve dessus? Ça manque de clarté, ce point!
Sinon, bonne chance à vous tous! J’ai hâte de savoir si vous allez tout raffler, et passer les test anti-bouffe santé!

Laisser un commentaire

Votre commentaire


« «
» »