Franckfort: coché!

Franckfort (Allemagne)

7 novembre (matin)

 

On dispose d’une journée pour visiter Frankfort. On nous avait dit qu’il y avait rien à voir…

Eh ben, c’est vrai.

Et en plus, leur système de transport public est compliqué…

Résultat, Sol s’est promené dans le train avec un billet pour enfant (elle avait très hâte de débarquée…), on est monté dans le seul demi compartiment de première classe du train (évidement, on avait des billets de seconde) et on a failli partir du mauvais côté de la ligne…

On en rit, mais on se demande comment on va faire dans un pays où l’alphabet sera, pour nous, une énigme à lui seul…

Donc, Francfort, ne vaut pas la peine: il faut dire que le centre-ville a été totalement détruit durant la Deuxième guerre mondiale. Mais ceci étant dit, les Allemands l’on reconstruit en partie, tout en respectant l’architecture de l’époque. Pour cela, c’est impressionnant…

Un autre type de Bixi, mais avec GPS et moteur électrique. Noter que les vélo sont garés un peu n'importe où...

On est aussi passé par « Occupy Franckfurt »: bien organisé, beaucoup de personne plus âgés qu’à Montréal, et bien installé en face de la bourse.

Je sais pas si on va avoir la chance de voir "occupyHanoi" ou "OccupyDelhi"...

Sinon, ben on s’est bouffé durant cette journée: de la saucisse, des frites, des escalopes de porc et du fromage en crème le tout accompagné d’un bon, vin mais qui donne mal à la tête, et de bière blonde…

Évidement, on dort beaucoup, because le décalage horaire. Ce qui est amusant, c’est qu’on va devoir refaire tout le « boulot » d’acclimatation arrivé en Asie…

Mais bon, on a six mois (six!) pour y arriver (dans le sens de).

On doit aussi restructurer nos sacs à dos… Mais d’ici deux trois semaines, nos sacs vont être comme le fond de nos poches: connus et confortables.

Voilà voilà. On se prépare pour prendre l’avion Frankfort-Bangkok.

Yé!

 

Syl

 

PS: Sol veut absolument que je vous raconte qu’en descendant à Frankfort, elle voulait trouver la navette gratuite de l’hôtel. Que j’avais bien tenté de lui expliquer calmement qu’on avait pas réservé la navette, que même si elle existait, qu’on le trouverait pas facilement dans cet aéroport géant et que finalement on ferait mieux de prendre un taxi.

Bon, la navette était à 100 mètres de la sortie de la douane, dehors, à « nous » attendre.

Je vois toujours pas pourquoi Sol tenait à ce que je vous en parle…

Mais sans doute que cela fera plaisir à l’homme en orange…

 

 

Mes points forts de cette journée, c’est:

  • La température! On a gagné une belle journée d’été à lire aux pieds d’une horrible statue. Chouette! On va se retrouver, en tant que passants inconnus, dans des centaines de photos de touristes qui se faisait un devoir de prendre la dite statue en photo. Il faut dire qu’elle était mentionnée sur l’itinéraire de ville offert par l’office touristique pour la modique somme de 50 sous.
  • Le pont de métal. Étrangement, on y voit plein de cadenas avec des gravures telles que: Syl et Sol For Ever. Non, non! Celui-là n’y est pas, c’est juste un exemple fictif. J’imagine que dans une centaine d’années, le pont va s’écrouler sous le poids des chaînes et des cadenas que les ingénieurs n’ont surement pas inclus dans leurs calculs…


  • Marcher sur le bord de l’eau au son des musiciens. C’était surréaliste. J’avais vraiment l’impression de me retrouver dans un film français où les héros tombent en amour lors d’une journée de tourisme improvisé a Frankfurt parce que leur avion a du y faire un arrêt imprévu. J’imagine que l’effet du décalage horaire et de la fatigue y est pour quelque chose mais… le sentiment était euphorisant.

 

Sol.

Commentaires (9)

JF7 novembre 2011 à 7:21

Une navette pour aller à l’hôtel? Hannnnnn! À l’aéroport? Hannnnnn! Gratuite? Hannnnn! Je ne te l’avais pas dit Sylvain, mais j’ai toujours voulu démarrer une entreprise avec toi. T’as tellement de bonnes idées de marketing.

Bixi avec moteur et GPS. Sont où les sentiers de bouette?

Franc7 novembre 2011 à 8:51

Effet Solange – 3e observation: Elle a lu le blog de Syl et suit les conseils du voyageur Cheap. Elle met à exécution les conseils alors que Syl est dépassé par les évènements. Qui a voyagé cet été? On se le demande… 1-0 Solange. 🙂

Dianne Richard7 novembre 2011 à 9:01

Un brin de folie … Moi j’imagine bien le concept suivant ; Maire G. Tremblay exigé de cadenasser les bixis au pont Champlain (jusqu’au remplacement de celui-ci) pour ensuite le virer au stade devenu musé de l’horreur pour compétitionner avec Québec et ses milles activités culturels.

Excusez-la, je suis encore endormi ! … Pressé de voir le nouveau msg du blog.

syl7 novembre 2011 à 10:19

@ Dianne: Faudrait faire cela l’hiver, quand les bixis ne sont plus en service… Comme ça, ils seraient utiles à l’année.

JP7 novembre 2011 à 9:53

Bon ben j’imagine que Frankfort a remplacé Munich. A voir Solange sur la photo, il semble que la déception n’a pas été trop sévère. Bon voyage.

Eric7 novembre 2011 à 8:18

Pour les cadenas sur les ponts voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cadenas_d%27amour

http://archeologue.over-blog.com/article-27520579.html

Vous risquez même d’en voir en Asie.

Bon voyage

Eric

PG Luneau8 novembre 2011 à 12:18

J’aime bien cette coutume des cadenas! Et bravo, Solange, pour ta persévérance : tu as bien fait de tenir tête à ton têtu de dépensier d’époux! Des navettes gratuites, chacun sait que tous les hôtels dignes de ce nom en ont une, à chaque aéroport!! Tiens ton bout, ma belle!

Syl8 novembre 2011 à 3:40

Est-ce que c’est moi ou bien il règne sur ce blogue comme un partir prit pour Sol??? À part être un plus plus con que d’habitude, j’ai rien fait pour mériter ça… : )

PG Luneau8 novembre 2011 à 5:27

Jaloux, Larose, jaloux, jaloux!!…

Laisser un commentaire

Votre commentaire


« «
» »