Tu sais que tu es au Ski Lanka quand…

Tu traverses les boutiques hors taxes en sortant de l’avion… Et que, parmi les chocolats et les alcools, tu trouves des magasins d’électroménagers…

Il fait 30 degré, ressentit 32, qu’il fait humide et qu’il y a orage dans l’air… Tout le temps;

Qu’au détour d’une rue/ruelle, on tomba face-à-face avec : un tas de chèvres rigolotes/des chiens errants beaux-moins beaux/un gros rat mort;

Tu bouffes au resto d’excellents plats, mais que tu ne sais pas si c’est un légume ou de la viande…

Ton apparte est situé entre deux églises catholiques, dont des œuvres de Don Bosco (?), qu’une rue sur deux a son culte des Saints (le nôtre est évidement celui de Saint Sébastien, avec les flèches et tout et tout)(??) et que très souvent, des gens y embrassent la vitre des Saints par leurs doigts interposés (???) tout en y déposant des fleurs;

Qui d’autre que San Sébastian, qui nous suit depuis Rome et ses Catacombes?

Les chauffeurs de touk touk t’accostent pour te solliciter… Mais que tu peux facilement refuser, et même leur demander des renseignements et ils te répondent avec un sourire;

Tu entre dans un « super » marché, et que cela sent quand même bizarre (je respire par la bouche mais Sol ne sent rien de particulier : faut dire qu’il y a une caisse pleine de poisson séché à l’intérieur), que tu paies 520 roupies, mais que cela coute 512, et que la dame te dit qu’elle a pas de change et qu’elle t’offre des bonbons à la menthe à la place, avec le sourire (un dollar vaut 120 Roupies);

Le vendeur de produits pharmaceutique (enfin, il a un étalage de) et autres, prend très au sérieux la morsure que Sol a reçu, sans doute d’une fourmi, en faisant une géochache (que l’on a trouvé avec l’aide de deux enfants qui trouvaient cela très drôle…) : il était prêt à tout faire pour la sauver. Très touchant (la douleur de la morsure est parti toute seule, après une demi-heure, merci de l’avoir demandé);

Tu donnes un pourboire au chauffeur de touk touk qui est venu te chercher à minuit à l’aéroport, mais qu’il ne comprend pas pourquoi tu lui donne plus d’argent…

Tu vois pleins de beaux gros papillons…

On t’explique que les hôtels doivent être bâtie loin de la plage à cause des Tsunamis…

Que les oiseaux que l’on voit le plus, et de loin, sont une sorte de gros corbeaux;

 

Bref…

On prend une pause bien méritée à partir de demain, dans un hôtel de luxe. Parce que là, on est en AirBandB dans une petite maison assez confortable, mais elle est dans la cours des propriétaires, et ils sont en train de construire, à deux mètres de notre « maison », un autre pavillon. Mettons que cela casse un peu l’atmosphère de zen que l’on recherche actuellement. Donc, on est allé voir des hôtels, et Sol a pris la négo en main : proposition, contre-proposition, rabais d’une semaine, ne pas voir la chambre avant de savoir le prix, Bref, on a déniché une suite, rien de moins, qui donne directement sur la piscine.

Cela va être nos cadeaux de fête à Sol et moi.

Donc, il se pourrait que le prochain blogue ne soit publié que dans une semaine…

Bonne semaine de repos à tous (ou de rencontre de parents, ou de travail, ou d’études…)!

Syl

 

←Anciens